Acheter un bien immobilier est un investissement assez conséquent. En effet, vous devez décider de placer votre capital dans un bien afin d’en tirer un maximum de bénéfices et de le rentabiliser sur du court, moyen et long terme, en fonction de vos objectifs.

Les experts immobiliers ROYER CONCEPT HABITAT vous livrent les 7 pièges à éviter absolument pour réussir votre investissement immobilier.

Piège n°1 : investir sans s’être fixé des objectifs précis

Sans déterminer vos objectifs précis, vous risquez de faire un mauvais choix d’investissement et de vous retrouver avec un bien qui ne répond pas à vos attentes.

Voici quelques questions pour vous aider : souhaitez-vous augmenter vos revenus ? Faire baisser vos impôts ? Vous constituer un capital pour votre retraite ou votre famille ?

En notant vos objectifs noir sur blanc en tenant compte de vos priorités, vous ne ferez sûrement pas fausse route.

Piège n°2 : acheter sur un “coup de coeur”

Vous êtes tombé sous le charme d’un bien immobilier et vous êtes à peu près sûr(e) que vous ne trouverez pas mieux que ça ? N’oubliez pas que vous êtes investisseur et que vous ne devez surtout pas laisser vos émotions guider votre décision.

En effet, lorsqu’il s’agit d’investir, il faut se baser sur des critères rationnels et mesurables pour atteindre vos objectifs. (liste des critères à prendre en compte)

Piège n°3 : négliger les frais et charges annexes

Avez-vous réellement estimé ce que vous coûte réellement l’acquisition de votre bien immobilier ? Si ça n’est pas le cas, pensez à inclure tous les frais et charges, à savoir :

  • Les droits d’enregistrement,

  • Les honoraires du notaire et d’agence,

  • Les frais liés à votre prêt (si votre financement est par crédit)

  • Les frais liés à vos travaux d’aménagement.

Piège n°4 : passer par un particulier au lieu d’une agence

Pour votre investissement immobilier, vous comptez passer par un particulier pour vous éviter des frais d’agence supplémentaires ? Ne vous méprenez pas, passer par un particulier n’est pas synonyme d’économie. En effet, en passant par une agence, vous êtes certain que l’évaluation du bien que vous souhaitez acquérir est juste et basée sur des critères, tandis que celle effectuée par un particulier peut être basée sur des critères plus subjectifs et donc surestimée.

Piège n°5 : ne pas demander le DDT

Le DDT (dossier de diagnostics techniques) est un excellent moyen d’obtenir des renseignements sur les performances énergétiques, sanitaires et sur le niveau de sécurité du bien convoité. N’hésitez pas à le demander pour obtenir un maximum d’informations fiables sur le logement. Vous pouvez également demander la superficie loi Carrez si le logement en question est en copropriété.

Piège n°6 : ne pas organiser votre visite

Pour que votre recherche de logement soit fructueuse, vous devez préparer chaque visite comme si c’était la dernière afin que vous puissiez l’évaluer au mieux pour décider (ou pas) de le retenir.

Voici une liste non exhaustive de critères à observer lors de votre visite :

  • L’environnement du logement et le voisinage,

  • L’exposition au bruit et le niveau de sécurité,

  • Les revêtements de sol, de mur et l’état des plafonds,

  • L’éclairage et la luminosité de chaque pièce,

  • L’état de la plomberie de la cuisine et de la salle de bains,

  • Etc.

Piège n°7 : ne pas vous projeter dans le futur

Quand vous investissez dans l’immobilier, plus précisément locatif, vous allez devoir consacrer du temps à la gestion de votre investissement. Qu’il s’agisse d’organiser des visites, de réaliser des travaux, de rencontrer de nouveaux propriétaires, vous devez pouvoir être disponible et capable de gérer votre bien et toutes vos obligations en tant que bailleur.